• Face à l'ampleur du métier de vivre......

    Face à l'ampleur du métier de vivre......Face à l'ampleur du métier de vivre......" Face à l'ampleur du métier de vivre, on est tenté de faire la grève"   Arthur DREYFUS

    Quand je lis la déclaration du chef de groupe libéral à la Chambre de notre gouvernement belge:" Les routes de Wallonie n'appartiennent pas à la FGTB........"  suite aux grèves et blocages de certaines routes......je me pose la question si en 2015....nous vivons encore en Démocratie ou sous un régime dictatorial?

    C'est déjà la croix et la bannière pour de nombreux ménages de joindre les 2 bouts....et lorsqu'on lit les journaux, écoutons la radio, voyons à la télévision les mesures prises par ce gouvernement de Droite et d'extrême Droite...on promet énormément de choses...mais à quel prix!

    Et surtout qu'ils se flattent de leurs propos, de leurs prises de position et des décisions qui sont, à leurs yeux....les meilleures pour le bien de leur bon Peuple Belge!

    Que nenni!

    Je serais curieux de voir les idées qui émanent réellement de ce gouvernement, de cette Droite....???

    Tout est directement dicté du nord du Pays et le coq au perchoir relate ce qui lui est imposé par le lion des Flandres!

    Pauvre BELGIQUE-BELGIE  !!!!

    Alors quand un des membres de ce gouvernement ose qualifier un syndicat de prendre en otage nos routes wallonnes et ses usagers....c'est fort de café!

    Les Syndicats sont là pour défendre les intérêts de leurs membres et d'une population qui s'ssouffle sous les mesures anti-sociales de ce gouvernement de Droite et d'extrême Droite!

    Les grèves embêtent de nombreuses personnes.....mais sans ces mouvements, actions diverses....d'autres se demanderaient à quoi servent les instances syndicales!

    Bien entendu je ne suis pas pour la violence...mais si violence il y avait....c'est toujours dû à l'incompréhension de ces mouvements de grogne et.....surtout l'immobilité des Peuples, au "je m'en foutisme" d'autres....de l'égoïsme régnant parfois!

    OUI.....quand le dialogue n'aboutit pas....et en attendant une conciliation éventuelle, la grève est la seule alternative....surtout que le Peuple est prévenu....pas toujours les lieux....mais c'est le prix à payer!

    Ne nions pas non plus que la plupart des jobs sont de plus en plus stressants, que les contraintes sont exigeantes, que les horaires sont parfois adaptés selon le besoin des patrons! Et il faudrait dès lors que les instances syndicales se taisent?

    Alors oui....face à l'ampleur du métier de vivre...on est tenté de faire la grève!!

    Seule liberté qui existe encore pour montrer que trop c'est trop, que " te veel is te veel" !

    On ne remerciera jamais assez les Syndicats, les représentants du Peu^le, qui restent les garants du respect de nos droits....vis-à-vis de l'arrogance de certains dirigeants politiques et patronaux!

    Le métier de vivre est devenu une acrobatie que beaucoup ont difficile à réaliser!

    Combien de ménages ne savent plus économiser, combien d'aides au CPAS et autres organismes sont réclamées d'urgence..... et surtout combien sont-ils à ne pas déclarer leur état précaire....par fierté...par honte de l'avouer?

    Et comme les CPAS doivent faire des calculs d'Apothicaire pour répondre présent quotidiennement....heureusement que les Syndicats existent encore....sinon nous serions les serfs "modernes" de 2015 !!!!

    Vivre....tout court est devenu difficile !!!!

    Dans ce Monde capitaliste.....à la population toujours croissante....la modernité, la technologie....ont supprimé de nombreux emplois....pour un bénéfice toujours croissant pour les entreprises et....un taux de chômage qui risque encore de s'enflammer!

    Vivre pour travailler et travailler pour vivre.....devient un véritable défi!

    Mais ce défi....c'est tous ensemble que nous devons le relever.....Patrons, Industriels, Politiciens,  et....nous les Femmes et les Hommes, les Citoyens(nes) de ce Monde....qui peut se montrer splendide si on arrivait à penser HUMAIN et non nous considérer comme du menu FRETIN!


  • Commentaires

    1
    Lundi 19 Octobre 2015 à 18:24

    j'ai la nette impression de me répéter, plus on crée des richesses plus il y a des pauvres et plus riche deviennent les riches ...  Il y a quelque chose de pourri aux royaumes des nantis, leur aveuglement et leur surdité réveillent la violence qui finira par sortir de ces peuples asservis  que nous sommes, puisque la concertation  entre syndicats et patronat ne sert plus à grand chose face à l'idéologie de la droite toute puissante  ...

    Je le déplore mais nul n'est tenu de se laisser massacrer sans se rebeller !

    2
    Lundi 19 Octobre 2015 à 18:29

    Bien dit! C'est la lutte finale........!!!!

    3
    Mercredi 21 Octobre 2015 à 14:39

    Bonjour Philippe,

    On ne peut qu'adhérer pleinement à ce que tu écris là, ce vibrant plaidoyer pour un monde plus juste, plus soucieux de la condition humaine, j'y souscris à 200%.

    Maintenant, je ne peux m'empêcher de penser au côté utopique de l'affaire. Je m'explique sur le qualificatif "utopique" : les gens du monde d'aujourd'hui, ces citoyens de tous les pays (pas seulement ceux de Belgique, ou de France), ces hommes et ces femmes qui, pour beaucoup, n'arrivent plus à joindre les deux bouts, se retrouvent aussi, paradoxalement, dans le camp des égoïstes. Ce n'est pas de leur faute, c'est la nature du monde actuel, c'est le "je veux tout, tout de suite", "je sauve ma pomme, d'abord, et celles des miens"... La précarité constante et croissante crée cet égoïsme. Parce qu'à force de se sentir piétiné (par des mesures d'austérité, notamment), à force de se sentir peu entendu, peu écouté, peu considéré, on finit par se replier sur soi, c'est humain, et vouloir se dépêtrer de la situation en ne comptant que sur soi, quitte (hélas !) à penser "c'est chacun pour soi", c'est précisément, ce processus pervers qui amène les égoïsmes et... les extrémismes. Car, on aura beau s'en offusquer, c'est bien le bon peuple, dans nos démocraties, qui offre de plus en plus sa voix aux partis d'extrême-droite.

    Quelle est la solution ? Je pense qu'il n'y en a pas 36... Il faut permettre aux ménages de pouvoir consommer, afin que la croissance reparte à la hausse et ainsi les entreprises, toujours frileuses face au risque de perdre des marges, recommenceront à créer plus d'emplois. Mais c'est un cercle vicieux. Sans croissance, ou avec une croissance presque nulle, la création d'emplois patine. Pas facile du tout de se tirer de là. Mais il le faudra bien, pourtant, sinon, ça va réellement exploser, tôt ou tard (et c'est peut-être, finalement, ce qu'il faudrait...)

    Bonne journée.

    Amicalement,

    FP

    4
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 10:49

    Excellente et judicieuse analyse...comme toujours d'ailleurs! C'est agréable et riche de voir qu'il existe encore des personnes avec une véritable philosophie de la vie et de ses embûches quotidiennes! L'égoïsme de certains est compréhensible...mais comme tu le souligne c'est cet état d'esprit qu'il faudrait arriver à faire changer....et cela doit venir de ces mêmes personnes car effectivement ce n'est plus le Politique qui y parviendra! La voix du Peuple a toujours été prépondérante......le seul espoir est que ce même Peuple le comprenne et pacifiquement...mais fermement commence sa révolte! Contre un Peuple, des Peuples en colère....aucun gouvernement ne résiste!  Bonne journée!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :