• LES DELOCALISATIONS

    LES DELOCALISATIONSPar définition, la délocalisation économique est le transfert d'activités, de capitaux et d'emplois  vers des régions du pays ou du Monde bénéficiant d'un avantage compétitif du fait:

    -soit des coûts plus bas(main-d'oeuvre peu coûteuse, meilleur accès aux ressources naturelles, fiscalité et réglementations plus attractives

    -soit un pôle de compétence technologique, ou moins de personnel compétent,

    -soit d'infrastructures mieux adaptées ou d'un environnement plus attrayant,

    -soit d'un marché local assurant des débouchés plus vastes ou intéressants.

    En Politique et en Economie, la délocalisation désigne le transfert d'activités, de capitaux et d'emplois d'une entreprise dans un autre lieu afin de bénéficier d'avantages compétitifs , c'est- à-dire des conditions économiques plus favorables...sans oublier les bas salaires, un droit de travail plus souple, une monnaie faible, une fiscalité plus légère, un dynamisme économique....

    Personnellement je pense sincèrement que les Entreprises qui délocalisent...le font uniquement par profits financiers, pour s'enrichir encore plus au détriment des conditions humaines et financières de leur personnel!

    Il est évident que la main-d'oeuvre est moins coûteuse dans certains pays ou Continents, que l'arrivée d'une nouvelle Entreprise leur fournira un peu de travail et des salaires moins misérables...mais ils subiront le joug de leur employeur, le rythme effréné de leurs horaires de travail...et on observera des décès plus fréquents, des maladies diverses...vu que la sécûrité, la Médecine du travail...sont moins strictes ou n'existent même pas!

    La faute à qui..ces délocalisations? Aux dirigeants de ces pays demandeurs, aux Entreprises qui s'y installent, au Monde Politique, aux instances syndicales qui font leur job de défendre leurs adhérents ou tout simplement au CAPITALISME FOU?

    Un pays considéré comme pauvre, mais qui détient certaines richesses dans leurs sols, des territoires capables d'accueillir ces entreprises...acceptera bien entendu une telle offre, une telle aubaine...car de toute façon il en profitera aussi financièrement!

    Le Politique tente de réagir mais, à mes yeux, a peu de poids face à ce Capitalisme impitoyable et malheureusement ne sent pas toujours d'où vient le vent...à temps!

    Je me souviens personnellement de la délocalisation de l'usine CHAMPION sur PERONNES-lez-BINCHE....vers le LUXEMBOURG!

    Je me demandais d'ailleurs pourquoi personne n'avait instauré une "Assiette"(calcul d'une cotisation, d'un impôt) en prévision d'un tel départ, d'une telle fuite déguisée!

    Et depuis cette période de ma jeunesse( je n'y ai jamais travaillé par ailleurs) rien n'a vraiment changé, évolué!

    Je suis quand même conscient que la Région Wallone tente parfois de faire fléchir de telles décisions...pour la Sidérurgie chez nous notamment...Mais quel réel poids a-t-elle...sans des moyens financiers solides?

    C'est malheureusement le cas de la plupart des pays européens!

    Les Syndicats tentent de colmater les brêches par des mouvements de grève, des discussions âpres et dures, par des discussions, entretiens menés intelligemment...mais la "Puissance du Fric" les écoute par "obligation", leur lance des miettes...puis d'un revers de la main les balaye comme des "mals propres"!

    J'ai une pensée émue pour toutes celles et tous ceux qui vont perdre ou ont perdu leur travail, qui devront malgré tout continuer à élever leurs familles, à rembourser leurs crédits...à vivre ...simplement!

    Alors, Vous, le Monde des ouvriers, des employés et Cadres....la Solidarité doit être votre leitmotiv, l'Espoir votre cri du coeur et rester debout par fierté!

    Demain sera un autre jour...mais toutes et tous...à tout niveau, avec leur conscience, leurs tripes et une dose de bonne volonté...devront réagir fermement, prendre à bras-le-corps conscience du péril qui s'aggrave et surtout mettre un terme à ce Monde Economique égoïste qui doit disparaître!

    "Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux!" Emiliano ZAPATA (Révolutionnaire mexicain de 1910)

     

    LES DELOCALISATIONS

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Décembre 2012 à 13:11

    parfaitement en accord avec toi  et merci de ton passage chez nous

    2
    philippedelpature Profil de philippedelpature
    Mardi 4 Décembre 2012 à 14:48

    Merci à vous! Et chapeau pour votre blog attractif, intéressant, varié...qui a de la "gueule" A+

    3
    claudeleloire Profil de claudeleloire
    Mardi 4 Décembre 2012 à 16:23

    Notre région Wallonne fut très riche quand ses travailleurs étaient pauvres, ils avaient pourtant un savoir-faire qui a fait la renommée du pays Belgique dans le monde entier, ils se sont battus pour gagner en dignité des droits pour nous leurs enfants et ils ont gagné ... et de crise en crise, nous perdons tout ce pourquoi ils se sont battus, il nous reste d'eux la force d'y croire, de vouloir encore et toujours lutter contre le monde du capital, s'ils ont gagné une fois, nous pouvons y arriver nous aussi ...

    Leur force c'était la solidarité, le sommes-nous encore ?

    4
    philippedelpature Profil de philippedelpature
    Mardi 4 Décembre 2012 à 16:33

    Le chacun pour soi, l'individualisme apparaît encore...mais dans la crise actuelle je pense sincèrement que la solidarité va gagner en puissance!

    5
    CHARRIER Roger
    Mercredi 5 Décembre 2012 à 12:03

     

    Salut Philippe, 

     

    J'avais commencé à répondre   et puis j'ai tout effacé. ( un roman quasi )

    Je partage ton avis.... mais je risque d'être très agressif  envers notre monde..

     

     

    Le capital :  il n'a rien à se reprocher,  il est ce qu'il est, il ne trompe personne.

                      En douter est naïf...et c'est cela qui est grave.

    Nous sommes responsables de ce qu'ils ont fait de nous .

     

    Solidarité...tu peux tjs courrir.  Fini...cela....

    Elle se manifestera peut-être....mais dans le sang....

    Soit c'est le sang du capital qui coulera soit c'est le sang des travailleurs...

    Le rapport des forces  n'est plus a démontrer...!!!

    Nous redeviendrons donc des esclaves.

    Je suis persuadé  que cela va évoluer de mal en pis.....d'ici 3O à 40 ans... nous ne serons plus rien...

    On va se bouffer, s'entretuer....

    A moins que la fin du monde.... apporte  la solution de tous les problèmes...

    Eux les capitalistes.... nous les riens...du tout.

    On disparaîtrait......mais EUX AVEC......haha... et leur sale fric...aussi...hahaha...

    Les autres....les nouvelles victimes....SONT encore plus à plaindre....

    Eux...on va les laisser " crever "...

     

    Bah...je suis assez écoeuré...d'un combat que personnellement je n'ai jamais mené ou osé mener...J'étais déjà sans doute l'esclave  du système..et je le resterai : un,sinon le seul regret de ma banale existence .

    J'espère que nos enfants ne connaîtrons pas trop de déceptions....mais je suis bien inquèt de le devenir.

     

     

     

     

    6
    CHARRIER Roger
    Mercredi 5 Décembre 2012 à 12:22

    DE      LEUR     DEVENIR.

    7
    philippedelpature Profil de philippedelpature
    Mercredi 5 Décembre 2012 à 13:10

    Mon Cher Roger,

    Je te remercie pour cette analyse personnelle et pertinente! Heureusement la liberté d'expression existe encore...Quoi que...! Je suis pratiquement d'accord avec toi mais comme tu le dis si bien...on doit garder l'espoir, une lueur d'espour...pour nos enfants et petits-enfants! Mes amitiés à "tertous"

    8
    Mercredi 5 Décembre 2012 à 18:48

    D'un point de vue purement libéral, les délocalisations font partie d'un processus normal. On possède une usine, on offre de l'emploi à des populations, puis, puisqu'on n'a jamais caché que le but de toute entreprise commerciale était de générer des bénéfices, on choisit de déménager là où le ciel est plus bleu, là où les salaires sont moins élevés, etc.

    D'un point de vue purement social, les délocalisations font partie d'un processus abject. On possède une usine qui ne fonctionne que par le travail des populations engagées, puis, après avoir profité de ses employés, des aides d'état, des soutiens divers et locaux, on choisit d'aller gagner plus de sous encore qu'on en gagne déjà là où de nouvelles rentrées d'argent nous sont promises.

    Le problème, c'est qu'au nom de la sacrosainte liberté, il est difficile d'empêcher les délocalisations... A petite échelle, si tu ouvres un petit commerce et que tu emploies une vendeuse, puis, que pour une raison personnelle - même le profit - tu décides de délocaliser ton commerce dans la ville voisine, congédiant ton employée pour en reprendre une sur place... Accepterais-tu qu'une loi t'en empêche ? C'est compliqué.

    A mon sens, les Etats devraient se prémunir des décisions dictées par les marchés et les actionnaires d'une façon assez simple :

    1) N'accorder des aides d'état qu'à des entreprises qui s'engagent par contrat (sous peine d'astreintes) à maintenir le site ouvert et productif pendant X temps. Cela n'empêche pas une usine réfractaire à s'installer, mais à ses frais et en payant les impôts normalement.

    2) Faire rembourser l'ensemble des aides obtenues à une entreprise qui délocaliserait, sauf raison majeure (restructuration pour sauver l'entreprise à l'échelle mondiale, pas accroître des bénéfices déjà plantureux).

    Reste à imposer cela à grande échelle, sous peine de voir le pays qui prendrait ces décisions mis au ban des marchés...

    9
    philippedelpature Profil de philippedelpature
    Mercredi 5 Décembre 2012 à 20:34

    C'est ce que j'ai toujours pensé, mon fils! Mias les Etats...sont avides de telles sociétés qui promettent mont et merveille...dont de nombreux engagements de personnel ...mais sans contrainte spécifique et sans dépôt d'une caution à déposer(avec les intérêts leur revenant) pour garantir leur contrat....d'où la notion "d'assiette" qui au moins couvrirait une partie des licenciements...Hélàs les Etats ne l'ont pas encore compris de la même façon qu'un simple citoyen...européen!

    Pour le reste et comme toujours analyse pertinente et combien bien écrite! Merci!

    10
    claudeleloire Profil de claudeleloire
    Jeudi 6 Décembre 2012 à 07:00

    je crois que les Etats aimeraient pouvoir être un tantinet protectionnistes, mais l'Europe des marchés s'y oppose avec rigueur et fermeté  ...  Le seul continent au monde  ... 

    Quand en 2014 les citoyens  européens iront aux urnes, qu'ils y pensent ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :