• NON....DIRIGER UN PAYS N'EST PAS LE TAXER A MORT!

    NON....DIRIGER UN PAYS N'EST PAS LE TAXER A MORT!NON....DIRIGER UN PAYS N'EST PAS LE TAXER A MORT!Quand les Finances d'un Etat se portent au plus mal...ses dirigeants doivent faire des économies et le plus facile à leurs yeux...prélever de nouvelles taxes, diminuer certains avantages, freiner l'engagement de personnel; subir les licenciements à la pelle, observer les délocalisations.....continuer à appauvrir le Peuple!

    On entend des réflexions de tout bord: "C'est la faute à la Gauche qui est parfois trop laxiste" ou "C'est la faute à la Droite avec sa rage taxatoire, sa défense du Capitalisme...!"

    Et maintenant c'est l'EUROPE qui impose sa vision des choses par une "Allemagne" qui croit régner en Maître sur ses vassaux!

    Encore hier le lisais qu'une firme pharmaceutique n'allait plus fournir la Grèce....car sûrement des retards de paiement! Pauvre Peupke Grec qui est aussi à la solde d'une mauvaise gouvernance!

    NON....et NON....Diriger un pays n'est pas de le taxer à mort...surtout quand la crise perdure!

    A mes yeux de "petit citoyen européen" je pense que les Peuples doivent être heureux, avoir un travail stable, enrichissant, sentir du respect des Patrons...et tous ces ingrédients feront que l'Economie se portera mieux!

    Augmenter les prix, le taux de TVA, réduire le coût de fonctionnement de certains Ministères...On le remarque et subit à chaque crise...et c'est trop facile à mes yeux!

    Nos dirigeants craignent de froisser certains partenaires, de faire tomber le Gouvernement et par conséquent de s'enliser dans une crise plus longue! C'est une vision!

    Mais le Peuple doit continuellement se sacrifier pour les autres...! Si ce n'est pas une délocalisation frauduleuse, c'est une fermeture scandaleuse et à chaque fois les mêmes arguments: les coûts des salaires!

    Quant aux Sociétés, Entreprises...Elles continuent à règner en Maître, à remplir les poches des actionnaires mais surtout à diminuer comme peau de chagrin les salaires, les avantages de ses employés, ouvriers...en contraignant les organismes syndicaux à une prudence de sioux!

    J'ai toujours admiré un "Peuple debout" mais aujourd'hui c'est un peuple à bout et à genoux qui subit le joug de ces mentalités esclavagistes!

    NON...diriger un pays n'est pas de le taxer à mort!

    "Du pain et des jeux" réclamaient les Romains!

    "Manger et travailler" réclame le Peuple!

    Que le Gouvernement se regarde dans un miroir...et qu'il écoute un peu son Peuple qui ne réclame que son droit de vivre dignement !

    Je conçois qu'il sera ardu de faire fléchir la mentalité des Industries mondiales, de modifier le système d'enrichissement des riches au profit d'un juste milieu pour les Peuples..mais sans essayer...!

    Adieu veaux, vaches, cochons...disait dans une de ses fables Mr de LA FONTAINE....BONJOUR Travail, emplois, joie de vivre...Crie, Hurle le Peuple!


  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Novembre 2012 à 15:47

    Machiavel disait à tous dirigeants, "Rendez heureux votre peuple, vous n'aurez plus besoin d'armée pour défendre vos frontières, à la moindre attaque il se lèvera pour défendre "ses" intérêts, et par là-même les vôtres ..."

    Certains ont le culot de trouver cela machiavélique ...

    2
    Mardi 6 Novembre 2012 à 18:56

    Un Etat se doit de disposer de finances pour fonctionner et assumer ses missions. La Belgique est un exemple compliqué, avec son nombre de niveaux de pouvoir sans doute trop important, mais la taxe, l'impôt, la redevance ou quel que soit le nom qu'on lui donne, demeure la manière la plus sûre et efficace de donner à l'Etat les moyens de sa politique (c'est à dire la politique choisie par une majorité de ses citoyens, si on schématise un peu.

    Je ne suis pas contre les taxes et je paie mes impôts avec joie (enfin, une joie mesurée, évidemment, mais disons avec fierté). Mais il est clair que les mécanismes de cette imposition sont à revoir fondamentalement... Un couple jeune, ne roulant pas sur l'or, n'ayant pas les moyens d'acheter un logement, dupliquant les mi-temps pour nouer les deux bouts, sera lourdement taxé alors que le riche, disposant d'une armée de comptables, de déductions fiscales à la pelle (le riche est souvent fiscalement insolvable), le riche, donc, ne paiera pratiquement rien.

    Un impôt sur la fortune est un premier pas. Une taxe sur les transactions boursières en est un deuxième, mais il ne faut pas s'arrêter là. Plafonner les salaires les plus élevés, assurer la dégressivité des impôts sur les faibles revenus, etc. Je ne dis pas, pour faire simple, que tous les ouvriers feraient de bons patrons, mais je sais avec certitude que moins de patrons encore feraient de bons ouvriers...

    3
    philippedelpature Profil de philippedelpature
    Mardi 6 Novembre 2012 à 19:44

    Merci mon fils! La fin est vraiment judicieuse et est à prendre en considération...!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :